Human error

Dernière mise à jour : 10 septembre 2019

« I’m afraid I can’t do that. » On peut trouver ça inquiétant, mais en y regardant de plus près, c’est moins évident : 99% des attaques ont besoin d’une action d’un utilisateur pour aboutir.

En effet, on peut voir le verre à moitié vide ou à moitié plein. Pour le verre plain, cela signifie qu’une attaque purement technique n’a que peu de chances d’aboutir, et que nos systèmes de sécurité font qu’elles sont détectées et stoppées. Côté verre vide, on se dira qu’il n’y a rien à faire et que les utilisateurs sont inéluctablement le point faible de la sécurité des SI.

Source