NSA

Dernière mise à jour : 24 juillet 2019

La NSA n’est plus à présenter, puisque c’est le plus gros employeur au monde dans le domaine de la sécurité informatique. Rien que l’équipe dont le seul objectif est de pénétrer dans n’importe quel système informatique compte plus d’un millier de personnes, qui n’ont pas l’air d’être des manchots (à part celui qui est à l’origine de fuites d’informations retrouvées « par hasard » par Kaspersky).

Non, ce qui m’intéresse est d’observer les implications, les ramifications et les relations entre différentes affaires, ainsi que les forces et les faiblesses de cette organisation déjà tout puissante avant l’avènement de l’informatique grand public.

Evolution tardive

Un des grands reproches fait à la NSA est que l’agence est exclusivement orientée vers l’attaque, ce qui correspond à la doctrine de défense des Etats-Unis qui ont longtemps pensé qu’ils ne seraient jamais attaqués sur leur territoire national, et que toute posture de défense serait superflue.

Or dans le monde cyber, comme dans le monde physique, les Etats-Unis sont comme les autres, vulnérables et attaqués. Et ce n’est qu’en 2019 qu’est structuré une organisation en charge de la défense informatique dont l’objectif est de protéger les infrastructures du pays ainsi que les prestataires de défense.

  • Voir plus d’infos sur le site de la NSA.

Sources