Freak

Dernière mise à jour : 25 mars 2018

Une de plus ! Freak est une faille quasiment de conception de SSL. Une fonctionnalité, diront certains.

Dans les années 1990, l’administration américaine s’inquiétait de la prolifération des systèmes de chiffrement, et craignait de ne plus en avoir le contrôle (comprendre : ne plus pouvoir déchiffrer les messages codés, en cas de besoin). Elle a donc décidée d’interdire l’exportation de tout ce qui était indéchiffrable avec les moyens de l’époque, d’où une limitation de la taille de clés (par exemple).

Les outils se sont adaptés en conséquence, prévoyant un mécanisme spécial « export » qui ramenait automatiquement à des valeurs convenables la complexité du chiffrement lors d’un échange, même si les deux parties pouvaient faire beaucoup mieux.

Avec le temps, cette limitation est tombée, mais le mécanisme servant à réduire la taille des clés a été reconduit dans la plupart des outils utilisés. Et on s’en est rendu compte seulement en 2015, alors que cette fonctionnalité était largement documentée, et n’était même pas cachée1 !

Liens externes

  • http://blog.cryptographyengineering.com/2015/03/attack-of-week-freak-or-factoring-nsa.html
  • http://www.tomshardware.fr/articles/freak-ssl-tls,1-55683.html