Tor Onion Routing

Dernière mise à jour : 27 mars 2018

Tor est l’implémentation d’un réseau en oignon. Une des caractéristiques principales de ce réseau est d’avoir une typologie de réseau maillée (chaque hôte est connecté pair à pair, sans hiérarchie), dont l’objet principal est de préserver au maximum l’anonymat des utilisateurs.

Génèse

Étonnamment, le projet a été initié par… l’armée américaine (l’US Naval Research Laboratory, ou NRL). Sans rentrer dans les détails techniques, Tor est une surcouche (« overlay ») d’internet permettant l’usage de services de façon anonyme. Cela inclut :

  • La navigation web, via un navigateur dédié (Tor Browser, basé sur Firefox, pour les PC ; Orbot sur Android) ;
  • La messagerie (Tor Messenger).

Plusieurs autres outils ont été créés dans le but principal d’assurer techniquement le bon fonctionnement du réseau.

Le réseau est géré et maintenu via une fondation (au sens américain), The Tor Project Inc., dont le conseil d’administration comprend des membres éminents de la communauté cryptographique (comme Bruce Schneier). Le financement est au moins partiellement public1, ce qui fait en pratique que le gouvernement américain cherche à la fois à aider le projet Tor (via la fondation) mais aussi à y trouver des vulnérabilités via ses différentes agences (dont la NSA).

Principe

Les paquets ne circulent pas directement et en clair entre l’utilisateur et le service final (par exemple le site web destination). Chaque paquet passera par un minimum de trois nœuds différents et sera chiffré par plusieurs clés. Chaque nœud ne connaît que son prédécesseur et son successeur.

Seules les informations nécessaires un transit du paquet sont déchiffrées au niveau d’un nœud : on épluche ainsi le paquet d’une couche à chaque nœud, afin de le passer au suivant, mais sans déchiffrer le coeur du paquet qui ne sera déchiffré qu’une fois arrivé à sa destination finale.

Attaque de Tor

Comme tout système informatique, Tor est potentiellement vulnérable. On peut chercher à compromettre le navigateur (spécifique, donc), ou le nœud final (nœud de sortie) qui est le plus intéressant. Apparemment, cela a déjà été fait2.

Sources

  • https://tor.eff.org/
  • https://www.nrl.navy.mil/itd/chacs/sites/www.nrl.navy.mil.itd.chacs/files/pdfs/Dingledine%20etal2004.pdf
  • Affaire Appelbaum : https://blog.torproject.org/tor-project-elects-new-board-directors
  • http://libertygb2nyeyay.onion/lh-services-state-fr.html