Hacker

Dernière mise à jour : 8 avril 2019

Un hacker n’est pas un pirate. D’ailleurs la grande mode des hackathons ne cherche pas à faire la promotion des pirates mais de la programmation (collaborative généralement) ou de la bidouille dans n’importe quel domaine.

La bonne traduction de hack devrait être bidouille : un hacker n’est rien d’autre qu’un bidouilleur.

Le bon et le méchant

Nous commettons souvent l’erreur d’assimiler hacker et cracker. Le cracker pirate les systèmes informatiques et casse les sécurités mises en place. J’essaye souvent d’employer les mots pirate, fraudeur, cybercriminel, criminel, attaquant à la place, mais je me laisse parfois aller.